No limit !!

On n’apprendra pas grand chose de nouveau dans ce billet, le sujet ayant été évoqué à maintes reprises, mais bon aujourd’hui c vendredi, tout est permis.
Tout commence par une énième histoire de filtrage de l’accès internet en entreprise dont le supposé abus nuirait à la productivité de cette dernière. Comme toute interdiction, celle ci ne manque pas de révéler notre bon vieux réflexe latin de désir de contournement.

Dans le cas présent, la société n’a pas de serveur mandataire (ouais chui un rebelle des anglicismes) mais juste un pare-feu. Il suffit de quelques ingrédients pas chers et le tour est joué.

– 1 pc au travail avec un monsieur ou une dame devant
– 1 pc à la maison, en fonctionnement, si possible. L’idéal étant d’avoir accès à un serveur dédié, ou un ami qui accepte les chèques.

ces ordinateurs personnels devront avoir un système d’exploitation à base de linux pour faciliter les manipulations. J’aurais pu dire à base d’ Ubuntu mais je ne voudrais pas froisser certaines susceptibilités.

1ère étape, sur le pc de la maison
– installer le paquet openssh-server
– configurer sa box pour permettre un accès sur ce PC depuis le monde extérieur sur le port 22
– retourner au boulot…

2e étape, sur le pc de l’endroit où faudra pas se faire gauler à faire ça
– installer le paquet openssh-client si ce n’est déjà fait
– ouvrir un terminal et taper la commande suivante

ssh -C -D 38888 monlogin@adresseIPdeChezMoi

– dans son navigateur internet favori, aller dans les préférences de connexion et configurer le proxy en SOCKS, « localhost » en nom d’hôte, 38888 comme port.

Déguster.

38888 est un nombre quelconque, on peut mettre celui qu’on veut, mais de préférence pas trop petit.

Si le 2e pc utilise MS Windows, il est possible de faire de même en utilisant Putty. Il suffit pour cela de créer une nouvelle session en indiquant le nom ou l’adresseIPdeChezMoi et, dans le menu Connection > SSH > Tunnels, entrer le numéro de port source ou local 38888, choisir Dynamic et de l’ajouter. Enfin lancer la connexion.

1 pensée sur “No limit !!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *