Et la diarhée législative continue

Liberté-DelacroixC’est en ce jour du 1er octobre que la mille cent quatrième loi de l’an 2014 fait son apparition au journal officiel. Preuve en est que nos législateurs n’ont pas le poil dans la main contrairement à ce que laisse entrevoir leur faible présence sur les bancs de l’assemblée.

De quoi est il question cette fois ci?

Des Gentils Taxis contre les Méchants VTC qui vont tous les bouffer avec une petite sauce aigre douce.

Ainsi, si on se donne la peine d’examiner un peu le texte de loi, on peut y découvrir un magnifique exemple du virage « social-libéral » cher aux médias… qui, pour ma part, ressemble vachement plus à un truc soviétique…

Dans l’article premier, la création et l’exploitation d’une base unique et centralisée, gérée par une autorité administrative. Elle y contiendra toutes les informations de disponibilités des taxis sur le territoire national.
Bon, soit, pourquoi pas. Même si je doute de la capacité d’une administration à être aussi réactive qu’une communauté comme OpenStreetMap pour fournir des services qui correspondent aux besoins des gens.

Ensuite, passons sur les articles relatifs aux conditions de délivrances des autorisations par les préfectures… faudrait pas non plus que n’importe qui puisse se mettre à son compte pour transporter des gens d’un point A à un point B. Imaginez toutes ces villes remplies de voitures vides qui attendent patiemment le piéton, tous ces chauffeurs se disputer le client « Non, c’est le mien !  » , « Tais-toi, je l’ai vu le premier » !! L’apocalypse en perspective.

L’article 10, interdit tout simplement de connaitre, avant de faire son choix, la localisation des prestataires de transports. Autrement dit, il sera impossible de savoir qui est le plus proche. Le temps d’attente sera alors remis entre les mains du hasard.

Dans l’article 12, attention les yeux, 2 ans de prison ou 300 000€ d’amende pour quiconque proposerait un système tiers de mise en relation entre des gens qui cherchent des chauffeurs et des chauffeurs qui cherchent des clients…

etc, etc, etc. tout ce qu’il faut pour scléroser un marché, briser l’innovation et par voie de conséquence, ne pas permettre à des gens de bosser. C’est pas comme si… bon bref….

 

Et pour continuer dans la série « consulter legifrance peut provoquer de graves troubles mentaux », voici une délibération de la CNIL, saisie par le ministère de l’intérieur sur un projet de fichage de tous les voyageurs extra territoriaux.

Pour résumer, ce projet consiste en l’obligation pour toutes les compagnies aériennes de fournir la liste de tous leurs passagers. Ces listes seront soumises à un programme informatique qui sera bien évidemment sans bugs, ultrasécurisé et aux accès dûment restreints, lequel vous attribuera une note qui dira aux autorités si vous êtes un terroriste ou pas. C’est comme un antispam, même principe, même résultats.
Je vous souhaite de ne jamais être un faux positif.

Souriez, vous êtes fichés !!! C’est pour vot’ bien qu’on vous dit !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *